L’Art Roman dans le Sobrarbe

Le Sobrarbe se caractérise par la variété de son patrimoine architectonique.

 

L’art Roman prédomine sur le territoire avec une centaine de constructions qui furent édifiées au moment de la naissance du règne d’Aragon.

 

Bien que d’époques et styles variés, on retrouve principalement le style lombard, si abondant dans les Pyrénées Orientales.

Ainsa:

L’ensemble du centre historique est classé Conjunto Historico-Artístico (Ensemble Historique et Artistique). La Colegiata de Santa María (XIIe s.), los Portales (portes de la ville) du Hautet duBas (XIIIe s.), el Arco del Hospital (XIIe s.), ainsi que les restes de l’église de San Salvador (XIIIe s.)  sont autant d’exemples d’Art Roman.

 

Route de l’Art Roman dela Vallée de la Fueva:

Parmi les nombreux exemples d’Art Roman se trouvent :

  • Muro de Roda:

 

Accès par une piste qui part du village de Tierrantona. Cette construction à caractère défensif et de typologie médiévale, déclarée Bien d’Intérêt Culturel, est l’un des ensembles les plus impressionnants de la province de Huesca. 

Situé sur un emplacement stratégique, il fut classé comme « muro maiore »au XIe s.jusqu’à ce que le roi Ramiro II en fasse don à la communauté de chanoines de Roda de Isabena en 1134.

  • San Juan de Toledo:

Accès depuis la route qui part de la N260 Ainsa-Campo. Visites guidées en été.

L’église, déclarée Bien d’Intérêt Culturel, est unemagnifiqueconstruction de style roman, contenant un éventail coloré de peintures murale datées de 1599.

D’autres villages abritent d’intéressants exemplaires d’Art Roman, parmi lesquels Charo, Fosado, Tierrantona, Rañin ou Palo.

Cliquer ici pour en savoir plus sur la route de l’Art Roman de la Fueva

 

Santa Maria de Buil:

Accès depuis un embranchement de la route Ainsa-Arcusa. se visite toute l’année.

Sur un secret haut plateau se trouve l’église de San martín (Monument National depuis 1977), l’un des exemplaires d’Art Roman les plus significatifs et les plus anciens d’Aragon.

Tella:

Accès depuis un embranchement de la A-138. Au départ de Tella, le circuit des chapelles dure environ 1h à pied. La chapelle des saints Juan et Pablo estl’une des plus anciennes de l’époque Romane primaire en Aragon. Elle fut sacrée en 1019 par l’évêque Borrel de Roda de Isábena.

San Vicente de Labuerda:

Accès depuis un embranchement de la A-138 au niveau de Labuerda. Visites guidées en été.

L’église romane de San Vicente, déclarée Bien d’Interêt Culturel, se hisse sur un promontoire à 500 m environ du village. Son intérieur recèle un retable coloré et à l’extérieur, adossé à l’église, se trouve le conjurador.

Abizanda:

Accès depuis un embranchement de la route A-138 en direction Ainsa-Barbastro. Se visite toute l’année.

La tour d’Abizanda est une forteresse romane constituée d’un ensemble rectangulaire.

 

Boltaña:

Accès au château depuis la place principale (plaza mayor) du village. Se visite toute l’année. Ce château roman en ruines, construit au temps de Sancho el Mayor, se situe sur le haut d’une colline, au nord du centre bourg. Avec le château d’Abizanda, il est le seul en Sobrarbe à être doté de fermeture complète. Ils présentent également tous deux des traits décoratifs communs, tout comme Loarre, représentant les premières forteresses chrétiennes de Sobrarbe. Mais le château de Boltaña a très vite sombré dans la décadence, jusqu’à la moitié du XIIe s., malgré des efforts de rénovation entre le  XIIIe et le XIVes., et fut finalement laissé définitivement à l’abandon au cours des XVIIe-XVIIIe siècles.

En savoir plus sur le château de Boltaña

 

 

Samitier:

Accès depuis la A138. Se visite toute l’année. L’ensemble religieux militaire de Samitier, ou Château de Monclús, s’élève sur un promontoire dominant les eaux du barrage de Mediano.

Valle de Vió:

Accès depuis la A-138, au niveau d’Escalona,et depuis la N-260 au niveau de Sarvisé. Se visite toute l’année.

La construction romanela plus intéressante est l’église de San Vicente de Vió, aux environs du village, à l’entrée de la vallée en venant du sud. Cette petite construction datée du XIIe s., présente une seule nefet uneabside semi-circulaire. Au nord, on aperçoit l’église de San martín de Sercué, le long du vieux chemin qui descendait à larivière Bellós.

Asín de Broto:

Accès par la N260, embranchement entre Fiscal et Sarvisé

Magnifique hameau qui possède une très belle église paroissiale juxtaposée au conjurador le plus singulier de la zone. La chapelle de San Mamés qui s’érige à 1h de marche (demander la clé au village) et qui offre une vue magnifique, recèle un crucifix roman de taille unique : le Christ de Sobrarbe (XI-XIIe s.)