Villages engloutis – découverte des villages qui bordent les barrages de Mediano et d’El Grado

La Vallée du Cinca est une vallée vaste, qui s’étend de Bielsa à Abizanda, embrassant toute la région du Sobrarbe du Nord au Sud.

La construction des barrages de Mediano et d’el Grado sur la rivière Cinca, divise la Vallée en deux : Vallée du Alto (haut) Cinca et Vallée du Bajo (bas) Cinca.

Parcourons les villages qui bordent le barrage, de Griebal jusqu’à Ligüerre de Cinca:

  • Griebal:

 

Le village de Griebal fut exproprié pour construire le barrage de Mediano. Il fut intégralement dépeuplé. En 1990, la Confederación Hidrográfica del Ebro accorda à l’association Scouts d’Aragon l’usufruit de Griebal. Depuis, les Scouts ont remis le village sur pied et en ont fait un Centre Scout, accueillant aujourd’hui des colonies nationales et internationales.

  • Gerbe:

Le village, dont les terres de cultures furent inondées lors de la construction du barrage de Mediano, n’a pas entièrement été dépeuplé puisque une maison a résisté à l’expropriation. Actuellement, 18 maisons sont habitées. Le fameux Aventadero de Gerbe (lieu exposé au vent où l’on séchait les récoltes) offre une belle vue panoramique sur le barrage.

Morillo de Tou:

Suite à la reprise du projet de barrage de Mediano, en 1960, les terres de Morillo de Tou furent expropriées et tombèrent dans les mains de la Confederación Hidrográfica del Ebro. Le peu d’habitants qui restaient durent abandonner le village. Peu à peu, le manque d’entretien, les intempéries, les pillages… ont plongé l’ancien village de Morillo dans un état de ruine. Presque 20 ans après le départ du dernier habitant, le syndicat CC.OO. d’Aragon, décida de solliciter auprès de la Confederación Hidrográfica del Ebro la cession du village pour le reconstruire et le convertir en l’actuel village vacances.

infos: www.morillodetou.com

Coscojuela de Sobrarbe:

Village pittoresque composé de nombreuses maisons nobles. L’Eglise de San Martin (XVIe s.) possède le clocher le plus haut de tout le Sobrarbe. Une piste nous permet d’accéder au village abandonné de Plampalacios et à l´aérodrome (école de vol).

  • Mediano:

Le visage le plus triste et marquant des villages touchés par la construction de barrages. Le village de Mediano donne son nom au barrage qui l’a inondé. Le clocher de l’Eglise continue aujourd’hui de poindre au-dessus de l’eau, même lorsque le lac est au maximum de sa capacité. De nos jours, le clocher est le seul vestige de l’ancien village de Mediano. Quand le niveau du lac baisse, il est possible d’accéder à l’église à pied. L’accès au clocher en canoë lorsque le barrage est plein, est une expérience tout aussi marquante.

Le nouveau village de Mediano a été construit au bord de la route A-138. Un nouveau clocher, moderne, y a été édifié en mémoire des villages de Sobrarbe victimes des barrages.

  • Samitier:

Visite incontournable si vous visitez le Sobrarbe. Village pittoresque, remarquable non seulement pour sa Fontaine aux têtes de mort sur la Place, mais célèbre surtout pour l’ensemble religieux militaire de San Emeterio et San Celedonio, situé sur les hauteurs du village (on y accède par piste), et qui offre une vue spectaculaire sur le barrage et le lac de Mediano, tout comme sur le canyon de l’Entremón.

  • Ligüerre de Cinca:

Ligüerre de Cinca a été abandonné après la construction du Barrage de Mediano. En 1985, le Syndicat UGT commence à reconstruire et restaurer le village pour en faire l’actuel village vacances. Le village se divise en deux: le Mesón de Ligüerre au bord de la route A-138 et le village de Ligüerre, au bord du lac d’El Grado et de l’Entremón qui le relie au lac de Mediano. Dans le village de Ligüerre, la Tour se dresse majestueusement au-dessus des eaux du lac qui l’entourent.

L’ensemble de ces villages ont été plus ou moins affectés par la construction du barrage de Mediano (village et/ou terres expropriées).

Nous vous invitons à regarder le documentaire ci-dessous, produit par Aragón Televisión « Mediano, la memoria ahogada » (la mémoire engloutie)